A la conquête de l'Amérique latine

C'EST L'HISTOIRE D'UNE TOUTE PETITE PETITE PETITE DAME ET DE SON TOUT PETIT PETIT PETIT MONSIEUR...IL L'AIME, ELLE L'AIME...ILS SÈMENT! ILS RÉCOLTENT LA CULTURE DE GRANDS GRANDS GRANDS PAYS POUR RACONTER, POUR PARTAGER, POUR ÉCHANGER! ILS PARCOURRONT DES COURBES ARRONDIES, ENTRE TERRE ET MER À LA RECHERCHE DE BRUMES RÊVEUSE, DE LÉGENDES ET DE BONNES ODEURS TRADITIONNELLES..DANS L'ESPOIR DE METTRE EN IMAGE CETTE ROUTE CABOSSÉE, CES RÊVES, CE NOUVEAU VOYAGE : L'AMÉRIQUE LATINE!

Santo Tomas!

Publié dans Perou

Ça prend la gorge, On s'retient comme on peut..Mais ça déborde quand même par les yeux....Et oui car une fois de plus faut dire Au revoir...Là ou on se sentait bien, lá ou on aurait souhaités que ca dur bien plus longtemps..Car on y était franchement bien!!!! Un grand Merci...

 

Santo Tomas, petit village paisible à 100 km de Tarapoto, dans l'amazonie Péruvienne...Notre arrivée ici suscite de nombreux regards curieux, interrogatifs...Car ils sont bien loin du tourisme..Et pourtant, c'est un véritable coin de Paradis, que dès notre arrivée nos 5 sens étaient en éveils : Des arbres gigantesques, la foret à perte de vue qui abrite : Une quantité d'insectes et oiseaux...que juste à les écouter ils forment un concert étonnant, une quantité de fruits délicieux...Papaye, Coco, Ananas, banane... Pas loin vivent encore des communités indigène (celles qui ne se sont pas encore fait délocaliser pour leur foret!).

Les maisons sont faites de bois et toisée de feuilles de palmier...Le strict minimum pour vivre...Un feu d'intérieur pour cuisiner, un lit...Ou deux à partager...

C'est dans la chaleureuse maison de Don Filipe, Irene et les enfants que nous avons était accueillis comme des rois! Une petite cabane en bord d'étang et de bons repas en famille nous attendaient! De suite bien intégrés par les habitants à la gentillesse et générosité incroyable et présentés à l'école..Ou nous avons pu nous introduire pour partager notre petit savoir, apprendre un peu de français, expliquer nos vies, nos familles...Ainsi, répondre à des questions...Pas toujours évidentes " Quelle saveur à l'eau en France?"

Et nous participons à la vie locale...Les deux sports nationaux : Le foot et le volley, joués chaque soir sur le terrain du village!

Les parents des écoliers vivent de cultures..Ou survivent! Ce sont souvent des familles bien nombreuses...entre 5 et 10, ce qui veut que les enfants soient très présents dans les taches quotidiennes et c'est aussi pour ça qu'ils ne vont à l'école seulement que le matin ( de 7h30 à 12h30) et aussi pour la chaleur..Bien trop étouffante pour se concentrer! Cette école à évoluée ces dernières années grace à l'ONG belge que gère Don Filipe, qui a permis : des uniformes pour tous les enfants, des tableaux, des livres scolaires, des ordinateurs, et d'ajouter des niveaux supérieurs (Ce qui a permis à certains de se remettre à apprendre..Du coup il y a des grand écarts d'âges dans chaque classe..)...

Mais tous ici vivent avec les yeux qui pétillent et le sourire aux lèvres..Les parents éduquent leurs enfants avec un amour débordants, tous paraissent bien équilibrés ( C'est donc ça le secret?).....

Bref...C'est un grand coup de coeur que nous avons eu là...Une belle surprise! Merci à tous!               Photos : www.facebook.com/media/set/

 

 Anectotes :

La premiére matinée nous avons fait le tours de toutes les classes pour nous présenter et expliquer notre projet...Le surlendemain, un petit garcon bien timide ayant fait part de notre visite á ses parents..A retranscrit á sa maitresse la réaction de son pére : Il croyait qu'on était lá pour lui volet sa graisse....Cela pourrait paraitre étrange...Et pourtant non...Ici il y a déja eu des enfants disparus, volés pour du traffic d'organes...Pour des gens riches qui donneraient des millions pour se faire soigner....Au dépend de ces jeunes vies...Qui n'ont rien demandés!!! ( Avec l'argent..On achétes, meme la santé!!!)...

 

David, au cours d'une lecon de francais donnée á la classe..S'est fait demander par ses éleves de chanter notre hymne! Tous l'écoutaient la bouche ouverte...Et pourtant l'air y était..Mais pas franchement les paroles..(mauvais patriote, il les avait oubliées!).. Mais sa version était bien plus gaie puisqu'elle parlait de champagne et cornichon!!!!


commentaires {1} - Ajouter un commentaire
Publié à 18:07, le 15/08/2011, Yurimaguas
Mots clefs :

Pérou...

Publié dans Perou

Depuis notre arrivée au Pérou...Nous n'avons pas écrit un mot....

De suite après notre traversée du lac Titicaca pour se rendre au Perou...Nous avons quittés Puno..Pour Cuzco (Capitale Inca)...La ville est dingue...composée de 17 églises plus immenses les unes que les autres...De rues  en pierres inca..On ne peut plus massives....C'est une ville de beauté...Ainsi que sa vallée sacrée...Ses vestiges Inca (qui prouvent que ce peuple avait une qualité de travail, qui parrait encore surrealiste!)....

Beau, incroyable...Mais deçu par cette population, que le tourisme rend insupportable!!! Nous sommes des petits portes monnaies vivants, tout échange est sans cesse intéressé..A chaque instant on nous demande dacheter : Un resto, un bijoux, une flûte de pan, une photo, une oeuvre d'art!!! Et c'est fatiguant!

Là bas nous avions retrouvés des amis rencontrés à Samaipata (BOLivia)...Avec qui nous sommes allés découvrir des ruines et terrasses Incas et le fameux Machu Pichu!

 

 

Puis de là a commencé...Les infinissables heures de bus, pour retrouver chaleure, tropiques, fruits.... Cuzco à Ica (Pour passer deux jours, profiter des dunes, du soleil....) 17heures de bus, Ica à Pisco (pour psser 1 journée á aller voir les Lions de mer, les pelicans...Et balader sur l'océan pacifique) 2h de bus....Pisco - Lima 4 heures de bus et Lima - Tarapoto 30 heures de bus...Dernier trajet ce jour Tarapoto- san Hubert 2 heures....Puis une jolie pause nous attend, dans un village indigéne de l'amazonie , pour travailler dans une école...quelques temps! 

 


commentaires {1} - Ajouter un commentaire
Publié à 20:40, le 18/07/2011, Tarapoto
Mots clefs :

BOLIVIE

Publié dans Bolivia

 

On a comparé la Bolivie à un pauvre assis sur un trone en argent.

Elle est située au coeur de l'Amérique du sud, sans aucun accès à la mer...Et c'est une de ses difficultés majeures! Elle se trouve, enfermée, prisonnière, sans pouvoir respirer, se dilater à l'echelle du monde!

Tourmentée, elle a aussi dans son cheminement historique ponctué de guerres, de coups d'Etat militaires ou revolutionnaires....Elle a toujours perdue toutes ces guerres, la moitié de son territoire et son unique accès à la mer!

Quant à son trone d'argent...c'est son sous sol riche en minerais : or, argent, étain, pétrole etc... mais généralement exploité par d'autres ou laissé à l'impuissance de son propre peuple!!!!

Et pourtant la Bolivie a été notre véritable coup de coeur....Beaucoup nous avons entendu avant de mettre les pieds sur cette terre...et toujours agréablement surpris nous avons été! Selon notre vécu et notre avis, les gens ne se donnent pas si facilement que l'en Argentine (par exemple), moins excentriquent , ils observent, ils prennent le temps mais pour aprés offrir une relation simple et belle!

Pour cela..Il faut du temps, certes!

Puis sans compter la beauté qu'offrent les paysage de ce pays!!! Les plus étonnants, les plus fous...les plus émouvants...

On retient bien evidemment :

-Samaipata et nos belles recontres...avec Shuka, Robert, manue et les enfants

-La coutume du Coca et sa mérite un article! : "Coca no es Cocaïna"

Commençons par une légende :

" Lorsque les españols soumirent les Incas à leur domination, un groupe d'indigènes se réfugia dans la maison d'un des sorciers les plus appréciés de la région qui était à l'agonie...Le sorcier était très ému par le sort des réfugiés. Dans un effort suprême, il demanda au Dieu-Soleil un bien durable pour les siens, qui ne soit ni or ni richesse, afin que le blanc cupide ne puisse pas s'en accaparer. Le soleil exauça le desir et dit : "Mes enfants, grimpez vers la cime la plus proche et vous y trouverai une plante avec des feuilles ovales. Soignez la bien, cultivez là avec beaucoup d'attention, elle sera votre nourriture et votre consolation. Et lorsque les blancs voudront aussi utiliser ces feuilles, le contraire se produira pour eux. Son jus vous donnera à vous force et vie, mais pas pour les autres, il sera un visce répugnant et source de dégénéréscence. Pour vous les incas elle sera une nourriture pour l'esprit. Chez eux, elle provoquera l'idiotie et la folie! "

(Antonio Diaz Villami)

Voilà....Le problème est celui-ci...Drôle de monde qui exalte sa consommation...Elle taxe la Bolivie de "pays de la drogue..." Mais en réalité...L'Europe est  le deuxième marché visé par les narcotrafiquants après les Etats-Unis.

Ici la coca est beaucoup utilisé contre le mal d'altitude (véridique, c'est peut être grace à elle que nous sommes arrivés à 6088m), les maux d'estomac, de têtes....Mais c'est surtout toute une culture et tout le monde chique!

Bref...Nous avons quittés ce pays...

 3 mois jours pour jours après notre entrée! (On ne pouvait pas plus)...

Dans l'espoir d'y revenir!

 

 

 

 


commentaires {1} - Ajouter un commentaire
Publié à 01:26, le 28/06/2011, Bolivie
Mots clefs :

Le Lac de Larmes

Publié dans Bolivia

Il y a très longtemps, le lac Titicaca était une vallée fertile peuplée d'hommes vivant heureux et tranquilles. Rien ne leur manquait; la terre était riche et leur procurait tout ce dont ils avaient besoin. Sur cette terre on ne connaissait ni la mort, ni la haine, ni l'ambition.

Les Apus, les dieux des montagnes, protégeaient les êtres humains. Ils ne leurs interdisaient qu'une seule chose : personne ne devait monter au sommet des montagnes où brûlait le Feu Sacré.
Pendant longtemps, les hommes ne pensèrent même pas à enfreindre cet ordre des dieux. Mais le diable, esprit malin condamné à vivre dans l'obscurité, ne supportait pas de voir les hommes vivre si paisiblement dans la vallée.
Il s'ingénia à diviser les hommes en semant la discorde. Il leur demanda de prouver leur courage en allant chercher le Feu Sacré au sommet des montagnes.

Alors un beau jour, dès l'aube, les hommes commencèrent à grimper au sommet des montagnes, mais à mi-chemin ils furent surpris par les Apus. Ceux-ci comprirent que les hommes les avaient désobéi et décidèrent de les exterminer.
Des milliers de pumas sortirent des cavernes et se mirent à dévorer les hommes qui suppliaient le diable de les aider. Mais celui-ci restait insensible à leurs suppliques.

Voyant cela, Inti, le dieu du Soleil, se mit à pleurer. Ses larmes étaient si abondantes qu'en quarante jours elles inondèrent la vallée. Un homme et une femme seulement parvinrent se sauver sur une barque en jonc. Quand le Soleil brilla à nouveau, l'homme et la femme n'en croyaient pas leurs yeux : sous un ciel bleu et pur, ils étaient au milieu d'un lac immense. Au milieu des eaux flottaient les pumas qui s'étaient noyés et s'étaient transformés en statues de pierre.
Ils appelèrent alors le lac "Titicaca", le lac des pumas de pierre.

 

Photos  :  (copier le lien)

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.156018314469258.40451.100001832724034&l=e08586b1b9

commentaires {2} - Ajouter un commentaire
Publié à 23:58, le 27/06/2011, Copacabana
Mots clefs :

La paix des cimes des andes au plus près du ciel

Publié dans Bolivia

Voici la capitale la plus haute du monde étagé de 3200 à 4000 m d'altitude.

Avant d'arriver en ville, passage oblige par El Alto, cité battue par les vents glaciales et abritant en grande majorité la population indienne pauvre. Seulement 25 pour cents des habitants ont accès a l'eau et à l'électricité. Les habitants y sont en général très pauvres et s'en sortent en faisant leurs petits commerces dans la rue, ce qui rend le quartier très vivant. On y trouve de tout notamment au marché du dimanche qui est le plus grand de Bolivie.

Puis, après El Alto, une grande cuvette se forme abritant l'impressionnante ville de La Paz (la paix). C'est une ville très très animé ou il y a toujours quelques choses a voir, une scène différente dans chaque rue, les marchés y sont énormes, colorés et vivants, il est agréable de s'y perdre. Les habitants de La Paz sont des gens très sympathiques en général.

Derrière toutes ces belles choses, il se cache une grande misère. Les cholitas (indienne métissé aux costumes typiques des andes) viennent vendre à même le sol ce qu'elles tricotent en laine d'Alpaga, lamas ou moutons, ce qu'elles cultivent ou encore pour faire des travaux divers pour quelques Bolivianos afin de faire manger les siens.

La mortalité infantile de Bolivie est la plus élevé du monde. Ces gamins font preuvent de beaucoup d'ingéniosité pour gagner leur vie et souvent celle de leur famille. On les voit dans les rues de la Paz garder des voitures, laver des autos, cirer des souliers, vendre des journaux, porter des légumes dans les marchés , vendrent des bonbons sur les trottoirs. Des le petits matin, ils dévalent les pentes des hauts quartiers pour se diriger vers le centre de La paz plus propice aux affaires. toutes la journée, ils cheminent, vont, viennent et reviennent offrant a la criée leur maigre marchandise aux passants. La plupart du temps, ils ne reçoivent même pas l'aumône d'un regard.

Les hôpitaux populaires sont les lieux de RDV de toute une foule d'éclopés de disgraciés de la nature, de déshérités de la société, de marginaux, d'anonymes, tout un monde de tuberculeux, de cancéreux, de brûlés, d'accidentés, d'infectieux, ... des pauvres quoi !

Malgré tout, nous ne nous lassons pas d'arpenter les rues bien en pente de cette ville. Impossible de rester indifférents a la vue de cette agglomération surréaliste. C'est un peu un point de ralliement des voyageurs... sans doute car c'est le point de départ de randonnées notamment dans la cordillère Royale. 


commentaires {0} - Ajouter un commentaire
Publié à 23:29, le 18/06/2011, La Paz
Mots clefs :

Page précédente Page suivante


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Derniers articles
- Santo Tomas!
- Pérou...
- BOLIVIE
- Le Lac de Larmes
- La paix des cimes des andes au plus près du ciel

Rubriques
- Argentina
- Bolivia
- Perou
- Preparation

Mes amis

 
compteur pour blog